Circular economy

Circular economy acting for the resilience of territories and organisations

L’avenir de l’économie doit se conjuguer au circulaire. L’actuel modèle dit « linéaire » est dans l’impasse : son équation « extraire – produire – consommer – jeter » épuise les ressources planétaires et a des impacts environnementaux alarmants.
Il est nécessaire de pivoter vers une société plus sobre et durable, qui limite la consommation et le prélèvement des ressources naturelles, la production de déchets par la prévention, favorise la réutilisation et recyclage, propose de nouvelles coopérations économiques et sociales… Ce nouveau modèle est celui de l’économie circulaire.

AD FINE, spécialiste dans la transition écologique, propose des solutions organisationnelles et opérationnelles dans le déploiement d’une démarche d’économie circulaire.

Discover our solutions

Pivoting towards the circular economy

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L'économie circulaire s'inscrit dans le cadre de la transition écologique. Elle permet de mobiliser l’ensemble des acteurs publics et privés pour s’engager vers une diminution des gaspillages, une utilisation plus efficace des ressources et pour diminuer les impacts sur l’environnement.

Il s’agit de faire évoluer notre modèle économique vers une société économe en ressources, sobre et durable, dont la maxime pourrait être empruntée au chimiste Antoine Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », à l’image des écosystèmes naturels.

Sa mise en œuvre s’appuie sur trois domaines et sept piliers, sur lesquels ces acteurs interviennent à chaque étape du cycle de vie d’un produit ou d’un service :

Offre des acteurs économiques

Demande et comportements des consommateurs

  • 5 - La consommation responsable ;
  • 6 - L’allongement de la durée d’usage ;

Gestion des déchets

  • 7- Le recyclage.

Comment l’économie circulaire peut répondre aux enjeux de nos sociétés ?

L’économie circulaire peut être appliquée au niveau d’une organisation ou d’un territoire à travers plusieurs démarches et outils.

Un des objectifs de l’économie circulaire est d’extraire le moins possible de ressources naturelles et, en particulier, les ressources stratégiques dites rares. Le développement de démarche d’écoconception d’entreprise favorise la réduction de consommation de ses matières. Un produit ou service éco-conçu possède une meilleure performance environnementale et engendre une performance économique : innovation, amélioration de l’image de marque ...

L’écologie industrielle et territoriale permet d’analyser les flux de matières d’une ou plusieurs entreprises sur un territoire en vue de rechercher des coopérations entre les acteurs économiques pour mettre en place des synergies de mutualisation ou de substitution.

La prévention et l’évitement d’émissions de déchets sont la finalité ultime. Un autre moyen de limiter les impacts environnementaux est l’allongement de la durée de vie d’un produit grâce au réemploi et la réparation qui permettent d’entretenir nos produits et de les faire durer plus longtemps. Le recyclage et la valorisation des déchets restent essentiels pour réduire la consommation de matières premières et d’énergie utilisée.

La mise en place de nouveaux modèles d’affaires comme l’économie de la fonctionnalité qui repose sur la vente d’un usage plutôt que sur la vente d’un produit ou d’un service en lui-même.

Quels bénéfices pour le territoire ou l’organisation ?

Le bénéfice commun est d’accroître sa résilience en termes de besoins en ressources et de diminuer ses impacts négatifs sur l’environnement.

Également, un engagement dans une démarche d’économie circulaire permet de développer son attractivité à l’égard de ses parties prenantes :

  • Territoire : citoyens et démographie, entreprises et développement économique, image de marque et tourisme…
  • Organisation : salariés et marque employeur, clients et image, financiers et pérennité...

L’accompagnement AD FINE

AD FINE propose une gamme complète de prestations d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage à destination des territoires et des organisations.

La force de l’accompagnement AD FINE repose sur l’engagement éthique et la complémentarité des compétences de ses collaborateurs, en enrichissant la compréhension du modèle de la circularité par une vision en termes d’efficacité énergétique et de stratégie environnementale.

L’approche stratégique et technique d’AD FINE débouche sur des solutions opérationnelles, taillées sur mesure, ce qui facilite leur mise en œuvre et l’implication de l’ensemble des acteurs dans la transition écologique.

Our solutions

For organisations

Stratégie et plan d’action d’une démarche d’économie circulaire

Face aux défis environnementaux, économiques et aux crises (sanitaires, géopolitiques, énergétiques, etc.), les entreprises doivent, d’ores et déjà, prendre la mesure de la nécessité d’une transition vers la sobriété.

Les entreprises qui s’engagent dans une démarche d’économie circulaire, cherchent à optimiser leurs coûts et sécuriser les opérations, réduire leurs empreintes matières et carbone, innover et créer de la valeur, (ré)engager les équipes, créer des emplois locaux pérennes.

Il s’agit d’un engagement pris par la direction qui s’intègre dans la stratégie de l’organisation.

La méthodologie retenue :

  • Réaliser un diagnostic (état de l’art réglementaire, enjeux ressources et impacts environnementaux, benchmark) ;
  • Transposition aux enjeux et à la stratégie de l’entreprise ;
  • Co-construction d’un plan d’actions avec sa « boîte à outils » pour la mise en œuvre, ses indicateurs…

For the territories

Stratégie et plan d’actions d’une démarche d’économie circulaire

Il s’agit d’inscrire dans un cadre stratégique, la volonté de développer l’économie circulaire, nouveau modèle de développement territorial, et de développer un plan d’actions.

Il existe toujours de nombreuse initiatives et compétences locales engagées dans la transition vers une économie circulaire qu’il convient de révéler, valoriser et densifier.

Quels leviers sont alors à identifier, expérimenter et mettre en œuvre ?

Quels rôles de la collectivité, des structures institutionnelles, des acteurs socioéconomiques, des citoyens … ?

L’accompagnement AD FINE vise les objectifs suivants :

  • Initier les bases d’une dynamique transversale et partenariale et définir les modalités d’une gouvernance et d’un pilotage pérennes ;
  • Etablir et partager un diagnostic de territoire (ressources prioritaires, dynamiques économiques, gisement de déchets, projets portés par les acteurs …) ;
  • Développer une (ou des) boucle(s) prioritaire(s) autour des ressources prioritaires et coconstruire un plan d’actions concrètes à mettre en œuvre.

Etude de préfiguration d’écologie industrielle et territoriale

Que ce soit pour une collectivité ou un groupement d’entreprises souhaitant ou ayant décidé de s’engager dans une démarche d’écologie industrielle et territoriale, les objectifs de cette étude est de préciser les enjeux et les caractéristiques du territoire, en identifiant les différents acteurs en présence et en analysant les forces, faiblesses et opportunités.

Une étude de préfiguration d’écologie industrielle et territoriale comprend plusieurs phases :

  • Réalisation d’un diagnostic et d’une analyse AFOM EIT du territoire ;
  • Cartographie du jeu d’acteurs et mobilisation des acteurs clés ;
  • Analyse de la gouvernance envisagée afin de porter la démarche EIT ;
  • Élaboration d’un programme d’actions et d’un budget prévisionnel.

Outil AGIL’EIT, outil de déploiement d’une démarche d’écologie industrielle et territoriale

Outil de planification, de suivi et d’aide à la décision qui permet d’obtenir des livrables pour des présentations et des rapports, dans le cadre de la mise en œuvre d’une démarche d’écologie industrielle et territoriale (EIT). Il permet de consigner l’ensemble des étapes, de partager les constats et d’appuyer les prises de décisions au regard des objectifs réalisables et objectivés.
AGIL’EIT est composé d’un guide méthodologique « pas-à-pas », qui conduit du diagnostic EIT jusqu’à la pérennisation de la démarche sur le territoire, en passant par la définition de la stratégie et sa mise en œuvre, et d'un outil de pilotage.
Découvrez l’outil AGIL’EIT en vidéo
Possibilité de formation au déploiement de l’outil AGIL’EIT
 

Etude de création et de structuration de filières

Dans le cadre d’une démarche d’économie circulaire, l’objectif est de valoriser un gisement de sous-produits, déchets, d’équipements ou de biens inutilisés.
Les modalités de réalisation se déclinent avec la méthodologie suivante :

  • Réalisation d’un diagnostic de l’offre des acteurs, des projets existants et de l’état de l’art ;
  • Animation d’une démarche partenariale de mobilisation des acteurs et partenaires ;
  • Etude de la faisabilité de structuration de la filière (technico-économique, réglementaire, gouvernance et portage …) ;
  • Evaluation « économie circulaire » des impacts de la filière (environnement, social, économique …) ;
  • Accompagnement à la mise en œuvre de la filière.
     

Etude de faisabilité d’une recyclerie

Le réemploi, la réparation et la réutilisation s’inscrivent pleinement dans le cadre de démarches de prévention des déchets et d’une consommation plus responsable en contribuant au prolongement de la durée de vie des produits ; ils constituent ainsi un levier efficace pour réduire la production de déchets et les prélèvements sur les ressources.
Les « recycleries » ont pour objet la valorisation par le réemploi des produits des ménages et le cas échéant, les produits d’autres producteurs (telles que les administrations ou entreprises).
Les objectifs de l’étude sont les suivants :

  • Réaliser un diagnostic précis du territoire dans son organisation actuelle (gisements et gestion des déchets, acteurs locaux…) ;
  • Étudier la faisabilité de l’implantation d’une recyclerie sur le territoire d’étude ;
  • Accompagner la structure lors des premiers mois de mise en fonctionnement (le cas échéant).
References

Saint-Brieuc Armor Agglomération

Territoire (22)

Safe Cluster

Pôle de compétitivité (13)

BPI France

Organisation (Occitanie)

Testimonial

« L’entreprise de modèle économie circulaire nécessite beaucoup d’intelligence dans sa gestion : plus d’organisation, plus de planification, une forte intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication, et de nombreuses expertises multisectorielles. Les investissements et leur rentabilité doivent être envisagés à moyen et long terme. La valorisation du bilan de l’entreprise doit se faire sur d’autres éléments que le chiffre d’affaire et le niveau de marge. L’entreprise ne perd jamais de vue sa vocation sociale au cœur du système au sein duquel elle s’inscrit de manière vertueuse et résiliente ».

Florian Julien Saint Amand, Ultramarinos Ana – épicerie toulousaine

AD FINE