News Environment | Energy | Circular economy

arrow_upward
AD FINE

Réduire l’impact environnemental de notre site internet

Réduire l’impact environnemental de notre site internet

Dans le cadre d’une réflexion générale sur le bilan carbone de la Scop, AD FINE mène des actions de réduction de ses impacts environnementaux. La refonte du site internet a offert l’occasion de questionner la « pollution numérique » que générait l’ancienne version et de déterminer les moyens de la réduire par l’écoconception. Toujours avec l’idée de « faire notre part » pour construire un monde sobre et coopératif.

Le bilan environnemental de notre nouveau site, qui indique une note EcoIndex A (les voyants sont au vert !), affiche les indicateurs suivants :

  • Une empreinte carbone de 0,40 gr de CO2 pour chaque page visitée, contre 5,92 de CO2 pour l’ancienne version ;
  • En un an, avec 10 000 pages mensuelles vues, adfine.fr devrait produire 47,98 kg de CO2 (autant que 3 arbres en absorbent par an), alors que la version précédente  produisait 710,05 kg d’équivalent CO2 (nécessitant 33 arbres en compensation carbone).

Pourquoi une démarche d’écoconception ?

A l’échelle planétaire, le secteur du numérique émet déjà 4% des gaz à effet de serre, davantage que le transport aérien civil. A l’horizon 2025, il est prévu que cet impact s’élève à 8% ! Le poids d’une page web a été multipliée par 100 en 20 ans : toujours plus de photographies, de vidéos, de téléchargement, de temps passé à rechercher l’information. Ne pas réfléchir à la sobriété éditoriale des outils numériques, c’est laisser libre cours à l’inflation énergivore des datacenters.

AD FINE s’est volontairement engagé dans une démarche d’écoconception pour la nouvelle version de son site, souhaitant réduire au maximum son impact numérique.

Quels sont les bonnes pratiques mises en œuvre ?

Pour déployer cette démarche d’écoconception en collaboration avec l’agence Sésame à Millau, en amont du développement, le projet a nécessité une profonde réflexion sur ses contenus, leur pertinence et l’obsolescence de certains, leur mise en forme, l’expérience utilisateur, les attentes par rapport à l’hébergeur… Nous avons analysé le trafic sur nos pages pour cerner au mieux les attentes de nos visiteurs et décider de ce que l’on conservait. Nos contenus ont été passés au crible, afin qu’ils soient 100 %  utiles : leur objectif, leur finalité, leur nécessité ont été questionnés.

Le challenge de l’écoconception a été d’envergure : il s’agissait de concilier le design, le SEO, l’amélioration de l’expérience du visiteur, et le poids du site. Tout en conservant l’identité graphique du site, afin qu’il porte l’engagement de notre équipe et les valeurs de notre Scop. Le travail graphique du webdesigner a été décisif pour cocher toutes ses cases.

En nous basant sur le référentiel de 115 bonnes pratiques d’écoconception web, mis au point par GreenIT.fr , nous avons imaginé des parcours optimisés afin de simplifier l’expérience de nos visiteurs et faciliter l’accès à l’information, en proposant trois méthodes de navigation (menu, plan du site et moteur de recherche). La limitation des fichiers sur les pages, la compression des images, l’optimisation du code ont réduit le poids des pages. Les volumes des requêtes vers notre serveur s’en trouvent ainsi allégés.

Nous avons aussi opté pour un hébergement plus responsable, qui utilise de l’énergie renouvelable, refroidit ses centres de données avec de l’air extérieur naturel, prolonge la vie de ses serveurs et mène une démarche écologique certifiée par des normes reconnues.

Et maintenant, une écoconception de la communication

Cette écoconception « technique » du site internet est une première étape. AD FINE s’engage maintenant dans une écoconception de la sa communication, qui relève de la sobriété éditoriale, et dont les principes sont les suivants :

  • Une diffusion raisonnée et raisonnable des contenus ;
  • La conception de messages utiles, qui apportent une véritable valeur ajoutée informative à nos lecteurs ;
  • Une réflexion sur l’analyse du cycle de vie de ces contenus : leur mise à jour, leur archivage, voire éventuellement leur suppression.
  • La mesure régulière de l’impact de publications afin d’affiner la stratégie de communication.

Il s’agit ainsi de poursuivre sur la maîtrise des impacts environnementaux des outils numériques d’AD FINE, et de s'aligner totalement avec les valeurs qui mènent notre action quotidienne.

May 2022 3article
April 2022 3article
March 2022 1article
February 2022 2article
January 2022 5article
December 2021 3article
November 2021 2article
October 2021 2article
September 2021 1article
July 2021 1article
June 2021 4article
March 2021 4article
February 2021 1article
January 2021 4article
December 2020 3article
November 2020 2article
October 2020 4article
September 2020 3article
August 2020 3article
June 2020 5article
May 2020 2article
April 2020 6article
February 2020 1article
AD FINE